top of page

Gélules

Cas d'utilisation 

Comment générer des capsules huile-dans-eau et eau-dans-huile et des membranes planes d'épaisseur contrôlée ?  

Référence : Barrières à épaisseur réglable pour capsules, films composites o/w et w/o et leur décoration avec des particules. DZ Gunes ; M. Pouzot; M. Rouvet; S. Ulrich; R. Mezzenga; Matière molle, 2011, 7, 9206 ; DOI : 10.1039/c1sm05997a.

Dans cet article, une méthode de génération de capsules d'huile dans l'eau et d'eau dans l'huile et de membranes plates d'épaisseur contrôlée est présentée. Cette méthode est basée sur la complexation interfaciale entre le chitosane et les acides gras phosphatidiques anioniques (PFacidYN). Grâce à des mesures de tension superficielle à l'aide d'un tensiomètre à goutte automatique (TRACKER™ de TECLIS), il a été montré que la présence simultanée des deux espèces à l'interface a un effet saisissant sur la valeur de la tension superficielle, qui descend en dessous de 3 mN/m dans un temps de l'ordre de 3 min. Ceci est 20 fois plus rapide que pour le PFacidYN seul, et pour le cas du chitosane seul, la tension superficielle n'atteint pas des valeurs inférieures à 20 mN/m, ce qui démontre une formation rapide des premières couches de la membrane interfaciale. Enfin, des exemples de membranes décorées avec des particules de polystyrène non chargées (diamètre de 3µm) sont présentés, ouvrant ainsi la voie à diverses applications.

Produit TECLIS : tensiomètre à goutte automatique TRACKER™

Mots clés : Microfluidique, capsules huile dans eau/eau dans huile, membranes, complexation,  tension interfaciale, rhéologie de cisaillement, microparticules adsorbées.

bottom of page